Donner la priorité à une supply chain durable et décarboner : pourquoi et comment ?

Viser le zéro émission : l'avenir, c'est maintenant 

En matière de développement durable, le secteur de la logistique est au service de l'économie et de notre société tout entière et se doit de réduire son empreinte environnementale pour un avenir plus vert. Et pour les entreprises innovantes qui ouvrent la voie à ce changement, le temps presse. 
 
"Pour XPO, l'avenir, c'est maintenant" - c'est ce que j'ai déclaré récemment lors du webinaire IRU-POLIS le mois dernier. J'ai parlé de l'adoption de nouvelles technologies conçues pour rendre les chaînes d'approvisionnement plus efficaces tout en réduisant l'impact sur l'environnement. J'ai également abordé l'importance de la décarbonation par le biais d'initiatives stratégiques, en notant à quel point l'unification de toute la chaîne d'approvisionnement est impérative pour la prochaine étape de son évolution. 
 
Ici, je souhaite explorer plus en détail comment XPO s'engage à conduire un secteur logistique plus durable à travers la décarbonation et des programmes qui nous aideront à atteindre - et même à dépasser - notre objectif d'une réduction de 25 % des émissions d'ici 2030. 

Tout d'abord, qu'est-ce que la décarbonation ? 

En termes simples, la décarbonation désigne essentiellement la réduction ou l'élimination des émissions de dioxyde de carbone (CO2) provenant de diverses activités, processus ou industries. Dans le contexte du secteur de la logistique, la décarbonation implique de minimiser l'empreinte carbone associée au transport, à l'entreposage et à la distribution des marchandises. 

5 raisons pour lesquelles la gestion durable de la supply chain est importante  

Plusieurs raisons expliquent pourquoi la décarbonation sera un facteur si important pour l'avenir de la logistique.  

1. Impact sur l'environnement 

Bien entendu, cela va presque sans dire, le secteur du transport contribue de manière significative aux émissions de gaz à effet de serre et de Nox, principalement par la combustion de combustibles fossiles dans les camions, les bateaux, les avions et d'autres modes de transport. Selon l'Agence internationale de l'énergie, ces transports étaient responsables de près de 37 % des émissions mondiales de carbone en 2020 et les poids lourds représentaient à eux seuls 25 % de ces émissions de C02. 
XPO gère à elle seule une flotte européenne de plus de 20 000 véhicules, ce qui, si l'on tient compte de l'ensemble du secteur, commence à représenter une empreinte collective considérable.   

2. Conformité réglementaire 

Au-delà de l'Accord de Paris initial de 2015 (qui a fixé l'ambition d'un mouvement industriel vers des émissions nettes nulles), les gouvernements et les organismes de réglementation mettent en œuvre des réglementations et des objectifs de plus en plus stricts pour réduire les émissions de carbone et lutter contre le changement climatique. Pour éviter d'être pénalisé, le marché doit continuer à fonctionner en plaçant la conformité au premier plan de l'évolution des entreprises.  

3. Responsabilité sociale des entreprises (RSE) 

Le transport et la logistique font partie de la vie quotidienne et de l'écosystème des citoyens. C'est pourquoi ils doivent s'impliquer et contribuer en retour à la communauté à laquelle ils appartiennent. Chez XPO, par exemple, nous avons adopté une série d'initiatives RSE visant à réduire l'impact sur l'environnement et à démontrer un engagement à long terme en faveur d'une logistique durable. De fait, avec la digitalisation de la supply chain et l'excellence des équipes, la décarbonation constitue l’un des trois piliers de la proposition de valeur de XPO.  

4. Impact financier 

La transition vers des modes et des technologies de transport plus propres et plus efficaces peut permettre de réaliser des économies. Par exemple, les véhicules électriques et les sources d'énergie renouvelables peuvent réduire les coûts du carburant et de l'énergie au fil du temps, tout en bénéficiant éventuellement d'incitations et de subventions gouvernementales. 
Ceci étant  dit, l'adoption et l'installation de nouvelles technologies ont évidemment un prix, et celui-ci n'est pas négligeable. C'est la raison pour laquelle la décarbonation devrait sans doute être considérée plus généralement comme un investissement, plutôt que comme une initiative de réduction des coûts en tant que telle.  

5. Demande du marché 

Les entreprises, mais aussi les consommateurs finaux - en réalité, nous, en tant que citoyens - exigent de plus en plus des pratiques durables et respectueuses de l'environnement dans la supply chain.  XPO est fermement convaincu que le secteur a le devoir commun d'apporter des changements positifs, toujours en phase avec l'évolution constante de la législation et a tôt pris sa part de responsabilité, que ce soit avec sa flotte historique de transport longue distance ou son réseau de livraison Last Mile qui se développe rapidement.  

Notre engagement en faveur de la décarbonation chez XPO 

Alors, à quoi ressemble une stratégie de décarbonation en action ? Avec notre engagement en faveur de la neutralité carbone d'ici 2050, XPO est aujourd'hui à l'avant-garde de différentes initiatives pour une supply chain durable, en poussant à la décarbonation et en mettant en œuvre des solutions alternatives de transport et d'énergie. Cet engagement fondamental est illustré par un objectif ambitieux de réduction de 25 % des émissions d'ici à 2030.  

Solution ”clé en main” vs solution sur mesure 

Chez XPO, nous pensons qu'il n'y a pas d'approche unique et qu'en premier lieu, notre devoir est d'offrir une gamme de solutions opérationnelles pour décarboner qui peuvent être combinées, comme par exemple :  

  • Optimiser le chargement du fret et les itinéraires de livraison grâce à la technologie
  • Maximiser l'utilisation du volume du véhicule avec des ponts doubles ou des dispositifs de double empilement
  • Augmenter la longueur totale des véhicules chargés (avec des camions Jumbo dans toute l'Europe, ainsi que des mégatrucks et des duotrailers en Espagne, en République tchèque et dans les pays nordiques, ou des semi-remorques plus longues au Royaume-Uni).
  • Sensibiliser, accompagner et former nos équipes à l'éco-conduite

Investissements proactifs   

De fait, le programme XPO LESS® (Low Emissions Sustainable Solutions) a également été développé pour encourager l'utilisation accrue de carburants et de véhicules alternatifs dans leur ensemble, y compris le HVO et le gaz, ainsi que les véhicules électriques.  
Le déploiement de la stratégie visant à atteindre l'objectif ambitieux d'une réduction de 25 % des émissions d'ici à 2030 a déjà inclus un investissement proactif dans des véhicules à zéro émission, comme l'acquisition récente de 165 poids lourds électriques, parallèlement à l'arrivée d'une flotte électrique pour la livraison  du dernier kilomètre. 
Enfin, le programme encourage également l'utilisation de solutions de transport multimodal qui combinent la route, le rail, le transport maritime à courte distance et le transport fluvial. Par exemple, nous utilisons des barges pour transporter des marchandises vers Paris via la Seine depuis 2012 et nous avons récemment investi dans des unités P400, les semi-remorques les plus utilisées pour le transport combiné de marchandises par route, rail et mer, car elles correspondent à la hauteur maximale de quatre mètres à laquelle une semi-remorque peut être transportée par voie ferrée. 

Que nous réserve l'avenir ? 

Vous l'avez deviné, l'avenir, c'est maintenant. Il est donc essentiel que les nouvelles avancées technologiques soient adoptées dès qu'elles sont disponibles. Toutefois, les infrastructures nécessaires doivent également être mises en place (notamment les points de recharge des véhicules électriques, le ravitaillement en carburant HVO et la disponibilité de l'hydrogène).   
 
Grâce à son récent investissement dans des camions électriques, XPO a l'intention de saisir l'occasion de passer à l'électricité à 100 % pour les livraisons urbaines en Irlande. L'innovation et l'installation sur le marché doivent donc être rapides pour que les rêves de décarbonation se réalisent.  
 
Il convient également de mentionner que toute évolution de la réglementation devra donc être pragmatique. Les taxes environnementales doivent soutenir les investissements dans les technologies décarbonées. La disponibilité réelle des financements est également un élément à prendre en compte. Par exemple, l'accessibilité au financement à des taux d'intérêt préférentiels pour les initiatives de décarbonation pourrait être une incitation motivante pour l'industrie dans son ensemble.  
 
Par ailleurs, il est aussi important que les entreprises de transport européennes restent compétitives, avec un partage des coûts tout au long de la chaîne d'approvisionnement.  

Ensemble, nous pouvons avoir un impact positif durable 

À la lumière des défis potentiels, XPO reste définitivement positif sur la décarbonation - ayant déjà atteint en 2022 une réduction de 11,2% des émissions depuis 2019. Et pour 2023, nous sommes plus qu'à mi-chemin de notre objectif 2030, en avance sur notre feuille de route ! 
 
Le pourquoi est clair. Les essais, la mise en œuvre, la validation et l'approbation seront les éléments clés du comment le secteur évoluera vers un avenir plus vert, en mettant l'accent sur l'intégration des nouvelles technologies dès que cela est possible.   
 
Dans ce contexte, la gestion durable de la chaîne d'approvisionnement peut devenir d'autant plus accessible que nous nous dirigeons vers un avenir plus vert pour la logistique.