EU Newsroom
Automated warehouse

L'année 2020 sera-t-elle encore "l'année de la voiture électrique" ?

Leadership | Fabien Ruelleu, Strategic Account Manager Europe | 16 juin 2020

La résilience du marché des véhicules électriques malgré la pandémie mondiale

Avant la pandémie du COVID-19, la demande des consommateurs pour les véhicules électriques (VE) était très forte, en particulier depuis que la réglementation européenne sur les émissions de CO2 est entrée en vigueur. Les ventes de voitures électriques, qui comprennent les véhicules électriques à batterie et les véhicules hybrides rechargeables, ont augmenté de 81 % en Europe au cours du seul quatrième trimestre 2019. Certains experts de l'industrie automobile ont même prédit que 2020 serait "l'année de la voiture électrique". Et c'est peut-être encore le cas aujourd'hui. Bien que les ventes de VE aient chuté dans le monde entier en raison de la pandémie à court terme, elles résistent bien, surtout si on les compare à la vente de véhicules à moteur à combustion ordinaire. Le marché des VE montre des signes de plus grande résilience, qui pourraient être attribués à des éléments tels que les subventions gouvernementales directes aux consommateurs et la poursuite des investissements dans des technologies plus propres.

L'impact à court terme est compensé par les perspectives à long terme

Dans la lignée de la progression des ventes de VE avant l'apparition du coronavirus et du lancement de nouveaux modèles par les fabricants européens, les acteurs de la supply chain des batteries ont augmenté leurs capacités pour répondre à la demande. Si la demande à court terme de batteries a maintenant chuté, le marché potentiel des batteries reste énorme. Certains analystes affirment que les perspectives à long terme des VE restent prometteuses, car les améliorations technologiques l'emportent sur l'impact à court terme, et nous restons donc optimistes. XPO a déjà de l'expérience dans la logistique des batteries pour VE, il y a donc un énorme potentiel à exploiter sur ce marché en expansion.

XPO est prêt à faire face à une nouvelle augmentation de la demande de batteries pour les VE

Il faut des compétences spécialisées pour transporter et stocker les batteries au lithium. C'est l'un de nos principaux atouts : nous disposons d'équipes spécialement formées dans toute l'Europe pour le transport et la manutention des matières dangereuses. Nos chauffeurs, opérateurs et conseillers à la sécurité sont tous agréés ADR et audités. Nous travaillons déjà avec un important client automobile européen pour gérer la supply chain de ses batteries pour VE. Nous gérons la distribution des batteries à partir d'un entrepôt central vers toute l'Europe (y compris certains pays scandinaves), ainsi que le stockage des batteries et des emballages conformément à la certification en matière de risque électrique et à la norme ISO 9001. Nous nous occupons également de la logistique des retours, en gérant le transport des batteries usagées et endommagées.

Soutenir les différents acteurs de la supply chain des batteries pour VE en Europe

Nous avons conscience que le marché des véhicules électriques pourrait continuer à être un peu irrégulier à court terme en raison de la pandémie. Cependant, nous savons également que les constructeurs automobiles et les fabricants de batteries restent déterminés à atteindre les objectifs en matière d'émissions. XPO travaille avec des clients de l'industrie automobile depuis plus de 30 ans et, en Europe, avec un grand fabricant de véhicules électriques. Nous sommes dans une excellente position pour exploiter le marché en expansion afin d'offrir nos services. Bien que nous nous concentrions actuellement sur la logistique entrante pour l'après-vente, nous disposons de l'expertise et de la technologie nécessaires pour offrir à nos clients actuels et nouveaux des services complets, de la logistique entrante entre les fabricants de cellules et les assembleurs de batteries au transport de batteries usagées. XPO possède l'expertise et la couverture géographique nécessaires pour soutenir tous les différents acteurs de la supply chain des batteries en Europe.

Ce sont mes premières réflexions sur l'impact du COVID-19 sur l'industrie automobile, et je suis sûr que nous assisterons à d'autres changements.